Régime de Vichy - 75% des Juifs français sauvés ? - Par Michel Garroté



Michel Garroté  --  En France, c’est la question qui fâche. Un historien juif israélien a même écrit qu’en France, le débat historique sur ce thème est impossible, car dans ce pays, il est purement affectif et idéologique. De quoi s’agit-il ? Il s’agit de savoir combien de Juifs français ont, ou, n’ont pas, été épargnés, sous le régime de Vichy.

La polémique a récemment repris, suite à la parution du dernier livre d’Eric Zemmour. En ma qualité de journaliste-essayiste, je n’ai pas tous les éléments en main pour décider quels historiens ont tort et lesquels ont raison. Ce que je sais, en revanche, c’est que le régime de Vichy et sa propagande étaient antisémites à l’extrême.

75% des Juifs français ont été sauvés durant la Shoah, selon les Etats-Unis. Les trois quarts des Juifs français furent sauvés de la déportation pendant la Seconde guerre mondiale, soit la proportion la plus élevée de tous les pays occupés par les nazis, a affirmé, lundi 8 décembre 2014, un responsable américain (voir lien vers source en bas de page) : « Je crois que quasiment personne ne reconnaît ceci : la France, de tous les pays sous occupation nazie, a eu de loin le pourcentage le plus élevé de Juifs qui furent sauvés », a souligné Suart Eizenstat, conseiller spécial sur l'Holocauste du secrétaire d'Etat John Kerry, à l'occasion de la signature d'un accord entre les Etats-Unis et la France sur l'indemnisation de victimes, notamment américaines, de la Shoah.

Lors du paraphe de ce document, qui avait été entièrement dévoilé vendredi 5 décembre 2014, Suart Eizenstat a rappelé que « 76.000 Juifs et d'autres avaient été déportés de France vers la mort à Auschwitz et dans d'autres camps de concentration ».
« 75% des Juifs français furent sauvés grâce au courage d'hommes et de femmes français et d'églises françaises qui considéraient leurs compatriotes juifs comme des citoyens français égaux », a salué le diplomate américain lors d'une cérémonie au département d'Etat.

Selon divers historiens, il y avait en 1940 en France quelque 340.000 Juifs, dont environ 150.000 étaient des étrangers. Quelque 76.000, dont 25.000 Français, ont été déportés (voir lien vers source en bas de page).

Pour ce qui me concerne - cela sera ma conclusion - je n’ai pas les éléments historiques suffisants pour me prononcer sur les déclarations de Suart Eizenstat. Mais le fait est que sous le régime de Vichy, la vie des Juifs, y compris celle des Juifs français, était un enfer. A supposer que beaucoup de Juifs français n’aient pas été déportés, il n’en demeure pas moins qu’ils ont été persécutés, au point que nombre d’entre eux ont tenté de se cacher. Or, lorsqu’on tente de se cacher, ce n’est pas pour rien.

 
Reproduction autorisée avec mention :
 
 
Source :
 
 

Commentaires

  1. Il est certains que de très nombreux Français de toutes confessions, laïcs et religieux ont sauvés de nombreux juifs au péril de leurs vies. Le régime de Vichy n'y est pour rien.

    RépondreSupprimer
  2. Il est évident que seule la défaite des Nazis a empêché le France d'envoyer à la mort plus de Juifs car elle en avait l'intention !
    Beaucoup de Juifs se sont caché en Provence où les forces italiennes, alliées d'Hitler, n'ont pas agi comme la police et la gendarmerie aux ordres de Pétain. Beaucoup de Juifs ont pu s'enfuir ou se cacher mais ce ne fut que rarement grâce à la population française ou aux autorités chrétiennes (le catéchisme n'avait pas encore été expurgé de son accusation : "Juif, peuple déicide").
    Il y a eu proportionnellement plus d'arrestations en Belgique ou Hollande tout simplement parce qu'il y avait plus de soldats allemands et que ces pays sont bien plus petits.
    Alors ne disons pas que la France a sauvé 75 % des Juifs de France mais tout simplement qu'elle n'a pas réussi à les faire arrêter tous !

    Michel Akerman Israël

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. monsieur Anonyme, s'il vous plait lisez mon commentaire et renseignez vous.
      Respectueusement

      Supprimer
  3. Michel, vous avez peut-être été informé sur "la Maison de Moissac", où toute une région s'est dévoué pour sauver des enfants juifs. Parmi les Justes de cette région il y a des curés, des bonnes sœurs, les commissaires de police et des préfets de police, de simples artisans, des paysans, et d'autres. Je ne suis pas un "ancien de Moissac" mais mon père l'était et j'ai rejoint l'association du souvenir de la maison de Moissac pour rencontrer des personnes qui l'ont connus et qui m'informent sur ce qu'ont fait Shatta et Bouli Simon. Mais vous êtes peut-être déjà au courant. Il y a eu aussi Le Chambon sur Lignon est Dieulefit près de Montélimar. Il semble qu'il y ait eu d'autres villes pour ne parler que de la France, villes qui sont devenus villes de Justes. Les survivants, qui ont aujourd'hui au moins 10 ans de plus que moi (j'ai 69 ans) disparaissent peu à peu mais il m'appartient de conserver leur mémoire. Continuez à écrire comme vous le faites, le souvenir ne s'effacera pas

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait d'accord Michel !

    Lucien Oulahbib

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire