#JeSuisPolicier - Par Michel Garroté



 

 
Michel Garroté  --  Deux policiers ont été tués dans l'attentat contre le journal Charlie Hebdo, sans oublier la policière municipale décédée dans la fusillade survenue ce jeudi matin à Montrouge. Un hashtag #JeSuisPolicier a aussi été créé sur Twitter pour leur rendre hommage.

Avec les journalistes, les policiers sont l'autre profession durement frappée par le commando terroriste de Charlie Hebdo. Les internautes rendent hommage à Franck Brinsolaro. Ce policier du service de la protection (SDLP), véritable garde rapprochée des hautes personnalités considérées comme menacées, allait fêter ses 49 ans dimanche. Marié récemment à la rédactrice en chef de l'hebdomadaire « L'éveil normand », Ingrid Brinsolaro, il était père de deux enfants, dont un de treize mois.

L'autre policier tué, Ahmed Merabet, âgé de 42 ans, a été abattu alors qu'il prenait en chasse à vélo les terroristes. Il avait intégré le commissariat du XI e arrondissement de la capitale depuis « une dizaine d'années », selon l'un de ses collègues. Affecté à la brigade VTT, il est l'un des deux premiers policiers arrivés sur les lieux du drame. D'abord blessé par un tir lointain, le gardien de la paix a été froidement exécuté à bout portant par l'un des malfaiteurs alors qu'il se trouvait au sol. Ce responsable syndical avait une compagne. Quatre autres policiers intervenus durant l'attaque figurent parmi les blessés de la tuerie.

L'élan de solidarité avec la police s'est intensifié dans la matinée, après l'attaque mortelle dont a été victime une policière, municipale cette fois. La fonctionnaire a été tuée dans la fusillade qui a éclaté jeudi matin à Montrouge (Hauts-de-Seine) moins de 24 heures après l'attentat contre Charlie Hebdo. Vers 7h50 un accident de la circulation a lieu entre deux véhicules. La police municipale et la voirie ont été appelées sur les lieux. Peu après 8 heures, des coups de feu ont éclaté. La policière municipale a été touchée au niveau de la gorge tandis qu'un agent de la voirie était grièvement blessé. Elle est décédée peu après. Agée de 25 ans, la policière municipale décédée avait intégré la police municipale de Montrouge depuis un an. Elle venait de terminer sa formation et travaillait sur la voie publique depuis quinze jours seulement.

Reproduction autorisée avec mention :


Source :

  

Commentaires