France : le socialisme purificateur à l’action - Par Lucien SA Oulahbib



 

 
Lucien SA Oulahbib  --  Les enfants de bourgeois et d'aristocrates étaient exclus de l'école en URSS avant d'être envoyés au bagne avec leurs parents pour les plus "méritants" ; aujourd'hui en France les enfants de "favorisés" sont de plus en plus exclus des dispositifs de quotient familial et d'allocations familiales (contre l'avis des communistes vieille école mais avec le soutien du Conseil Constitutionnel qui se situe désormais dans l'illégitimité totale) ; les écoles qui les accueillent seront également exclues aux dernières nouvelles.

Ainsi l'impôt, payé principalement pourtant par leurs parents irait aux enfants "défavorisés" reposant bien moins sur l'idée du "sur mesure" comme le croient certains , afin d'élever le niveau des savoirs, et bien plus, plutôt, sur une volonté opiniâtre de fabriquer des "apprenants" (le terme "élève" a disparu) c'est-à-dire de les débiter sur mesure, formatés, malléables, interchangeables, des "variétés" inodores et sans saveurs de fourmis programmées opposant la coopération à l'altérité, écartant par exemple l'émulation formatrice au profit d'une vénération de "l'autre", sans contrepartie, comme si la domination la puissance et l'inégalité étaient les seuls apanages de l'Occident.

Bref un bourrage de crâne permanent qui en plus se prétend "scientifique" découpant ainsi l'Histoire en thèmes axés principalement sur la critique de l'Occident et sur la notion abstraite de "l'inégalité", négligeant de spécifier qu'il en est de justifiée selon la compétence et qu'il ne suffit pas de mettre en avant certains axes de développement en omettant de les étudier dans leur contexte d'émergence qui nécessite une analyse plus concrète comme par exemple le surgissement de la Ville qui n'existe qu'en Occident parce qu'il a été très vite corrélé à celui de citoyen au-dessus des clans et des ethnies comme l'explique bien Weber (avec le serment de défense) et comme l'oublient volontairement de l'étudier les tenants (ignares) d'une brisure précisément de la Ville en quartiers communautarisés créant ainsi la ville orientale aux antipodes de tout ce mouvement de libération et d'affinement de la citoyenneté.

Tout cela se fait bien sûr au nom des bons sentiments et des sourires mielleux dénonçant la paille fasciste dans l'oeil du voisin en oubliant de regarder la poutre totalitaire qui de plus en plus leur fait office de fondement de purification (putréfaction) visible et invisible.

Reproduction autorisée avec mention :
 
Lucien SA Oulahbib
   

Commentaires