Le catholicisme est-il islamo-compatible ? - Par Michel Garroté







Michel Garroté  --  Mes frères en Christ catholiques, comme on dit, seraient-ils à côté de la plaque concernant l’islam ? Je me souviens de cet évêque libanais de rite catholique syriaque, Mgr Raboula Antoine Beylouni, qui a eu le courage de rappeler que le Coran « ordonne d'imposer la religion par la force, par l'épée », que « le Coran permet au musulman de cacher la vérité au chrétien et de parler et agir contrairement à ce qu'il pense et croit », que « le Coran donne au musulman le droit de juger les chrétiens et de les tuer par le djihad ».


Mgr Raboula Antoine Beylouni a également eu le courage de rappeler que « les musulmans ne reconnaissent pas la liberté religieuse, ni pour eux ni pour les autres », que le musulman aborde le « dialogue avec cette supériorité et avec l'assurance d'être victorieux », que discuter « sur les dogmes » entre chrétiens et musulmans s'avère impossible et qu'il convient de choisir, pour le dialogue, des « thèmes abordables » ainsi que des « interlocuteurs chrétiens capables et bien formés, courageux et pieux, sages et prudents ».


Retiendra-t-on les remarques de Mgr Raboula Antoine Beylouni ? Retiendra-t-on le magistère constant et la théologie constante de l’Eglise catholique, depuis quatorze siècles, très critiques sur l’islam, notamment dans les écrits des saintes et des saints ? Retiendra-ton les propos doctrinaux sur l’islam, prononcés par Benoît XVI, à l’Université de Ratisbonne et au Collège des Bernardins ?


Retiendra-t-on les écrits - critiques sur l’islam et amicaux sur le judaïsme - de saint Bernard de Clairvaux, du Père Pierre-Marie Soubeyrand, du Père Alain René Arbez, du Cardinal Charles Journet, du Cardinal Jean-Marie Lustiger, du Théologien Claude Duvernoy, du Philosophe Jacques Maritain, du Professeur Kurt Hruby, du Professeur David Flusser, de Jean-Daniel Chevalier (Primo Europe), du Père Emile Shoufani, d’Yves Chevalier (Revue Sens) ?


Retiendra-t-on les écrits - critiques sur l’islam et amicaux sur le judaïsme - du Père Etienne Richer (auteur de « Aimer Israël : pourquoi ? »), de Laurent Murawiec, de l’historienne Bat Ye’Or (auteure de « L’Europe et le spectre du Califat »), de George Weigel (biographe de Jean-Paul II et de Benoît XVI), de Richard Neuhaus (rédacteur en chef de ‘First Things’), du théologien Michael Novak, du journaliste catholique Jean-Marie Allafort, du Père Michel Remaud et de tant d’autres encore que je ne peux toutes et tous citer ici ?


Retiendra-t-on tout cela, pour approfondir l’amitié judéo-chrétienne et pour oser critiquer l’islam ? Ou ne retiendra-t-on rien de tout cela, pour pratiquer un catholicisme islamo-compatible et judéophobe ?


Reproduction autorisée avec mention :



  

Commentaires

  1. Monsieur Garroté, tout est question de géographie en ce qui concerne cet article !
    Le Liban de Mgr Raboula Antoine beylouni est vraiment très, très près de nombreux pays islamiques, ne trouvez-vous pas ? Alors posez la question c'est y répondre ! Cet homme est un homme de terrain, il vit chaque jour cette expérience du vivre ensemble chrétien musulman et il sait de quoi il parle croyez-moi !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Liban est un désastre avec des "chrétiens" dhimmis et collabos. L'excellent Mgr Raboula est une exception. Les autres évêques libanais sont des lâches et des soumis.

      Supprimer
  2. Michel, comme en Amérique du Sud, il y a toujours des voix qui s'élèvent pour le peuple pendant que le panzer vaticanesque soutient les sanguinaires, c'est justement la technique du vatican et cela depuis des lustres !

    Concernant les modes de fonctionnements, en Europe les populations se sont débarrassées de l'église catholique et non sans peine, alors, vous pensez bien que de voir l'islam monter en Europe est une aubaine pour les curtons, réveillés les vieux monstres et soutenir leurs collègues musulmans n'est qu'un investissement à court terme, investissement qui va réanimer les cendres de cette église abandonnée.

    La technique est coutumière, raison pour laquelle le pape en fait autant envers les envahisseurs alors que l'Europe est déjà à genoux ?

    Cependant, le plan catholique dans cette invasions ne fonctionnera pas, premièrement parce que si quelqu'un est assez mouton pour s'agenouiller face au catholicisme, il le sera d'autant plus vis-à-vis de la tendance montante et deuxièmement parce que les musulmans sont très déterminés et ils n'ont pas d'autre choix que d'envahir l'Europe et d'en faire, ce qu'ils ont fait de leurs pays !

    Et troisièmement, parce que la gauche a 8 longueurs d'avance sur l'église catholique et soyez certain que lorsque l'église doit partager ses bastions avec d'autres concurrents, ça finit toujours très mal !!

    Bien sûr que l'islam une fois sa mission terminée, décapitera ses "alliés" de gauche, mais est-ce que cette gauche n'a plus qu'une seule mission, celle de détruire toute forme de civilisation libérale ?

    Les islamistes ne font pas exploser des bureaux du parti socialiste, que je sache, par contre, même si le pape soutient les muzzs, ils ne se gênent pas de massacrer des chrétiens dès qu'ils le peuvent !!

    Marx avait parié sur la disparition du capitalisme, il s'est trompé, en fait il avait confondu "capitalisme" et catholicisme, ou bien l'avait-il fait exprès ??

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire