La pseudo-reconnaissance de la « Palestine » délégitime Israël



 

 
Dans le journal allemand Die Welt, le chroniqueur Alan Posener écrit (voir sources en bas de page) : « Le Parlement européen a reconnu la Palestine comme un État. Une décision absurde ! Elle ne va rien arranger. Pire encore, elle pourrait même porter préjudice aux Palestiniens. Ce n’était pas une bonne journée pour Israël. Tout d’abord, la Cour de Justice de l’UE a levé la classification du Hamas comme organisation terroriste. Et puis, le Parlement européen a reconnu la Palestine en tant qu’État. Le verdict de la Cour est regrettable, le vote du Parlement est absurde. Le Hamas, qui a mis en place une dictature brutale dans la bande de Gaza se voit ainsi revalorisé ; le régime corrompu à Ramallah de même. Israël, seul État dans la région, où les valeurs européennes s’appliquent, continue à être l’objet d’une entreprise de délégitimation ».

Alan Posener : « En y regardant de plus près, ce jugement et ce vote même sont à fois exaspérant et inutile. Le Tribunal de l’Union européenne critique les erreurs de procédure et souhaite davantage de preuves pour établir le caractère terroriste du Hamas. Ces preuves sont pourtant faciles à apporter. Le Parlement européen rappelle en préambule son incompétence juridique : la reconnaissance d’un Etat est le privilège des Etats. On a envie dès lors de poser la question à son Président, le social-démocrate Martin Schulz de savoir pour quelle raison le Parlement peut statuer sur un tel sujet sans en avoir la compétence ».

Alan Posener : « On nous explique du côté du Parlement qu’on souhaitait à nouveau témoigner sa solidarité avec les Palestiniens. Comme si les subventions européennes ne suffisaient pas, il n’y aurait même pas le début d’une société civile palestinienne. On met également en avant le fait qu’on souhaitait insister sur la nécessité d’une solution de deux Etats, comme si Israël n’en avait pas déjà depuis longtemps accepté le principe. On souhaitait aussi se montrer reconnaissant envers les Etats arabes pour avoir accepté de laisser grandes ouvertes les vannes du pétrole  en permettant ainsi aux Européens de tenir la dragée haute aux Russes, ce qui valait bien un peu de Israël bashing ».

Alan Posener : « Compréhensible, mais stupide. De nouvelles élections auront lieu bientôt en Israël. Lorsque les colons et opposants au compromis auront réussi à faire passer le message aux électeurs que les Juifs seront à nouveau trahis par les Européens, alors cette reconnaissance de la Palestine par le Parlement européen aura davantage desservi la cause d’une solution de deux Etats qu’elle ne l’aura servie », conclut Alan Posener.

Sources :


  

Commentaires