Islam / islamisme = gauchisme / communisme ?



 

 
Lucien SA Oulahbib  --  La question est bien là, et pourtant les courants d'opinion dominants continuent à faire comme si cette similitude n'existait pas. Le gauchisme a été ainsi considéré par Lénine comme une maladie infantile du communisme au sens d'une différence de degré et non de nature liée à une impatience dans la destruction alors qu'il faut y aller plus méthodiquement reproche également Lénine aux anarchistes dans l'État et la Révolution.

Par ailleurs si le gauchisme a eu en France, à la différence de ce qui s'est passé en Allemagne et en Italie, un aspect sympathique, libertaire, "spontex" genre Cohn Bendit alors que son courant "retour à Lénine" était violent et a animé la Gauche Prolétarienne, il n'en reste pas moins qu'il personnifiait le communisme idéal alors que le parti communiste officiel représentait le stalinisme supposé avoir dévié du léninisme, avoir caricaturé le communisme, alors qu'il n'en est rien, sauf que ce débat-là est encore devant nous : Lénine, Trotski, Mao, et non pas seulement Staline, prolongent-t-ils Marx ou le dévient-t-il ? Et Marx lui-même qu'en est-il ?…

Il s'avère que nous n'en sommes même pas à pouvoir poser la question avec l'islam/islamisme, puisque les mêmes, issus pour la plupart du gauchisme, donc du communisme idéal/pur, nous font le coup d'une opposition radicale entre islam et islamisme, comme s'ils établissaient une opposition radicale entre communisme et stalinisme alors que le second accomplit le premier dans sa version léniniste et non pas marxienne concédons cette différence. Or, il n'est pas possible de venir nous dire que les deux, islam et islamisme, n'ont rien à voir l'un avec l'autre alors que l'islamisme est le bras armé de l'islam dans ce qu'il a de plus fondateur à savoir la biographie de son fondateur qui est le juge de paix exclusif aux côtés des préceptes et de leur loi.

Dire le contraire, revient à s'illusionner au mieux, à mentir au pis, masquant sans doute le premier débat celui de la césure supposée entre gauchisme et communisme alors que le premier incarne au fond l'esprit impatient du second ; idem, l'islamisme incarne l'islam en prétendant l'accomplir intégralement et non pas seulement fondamentalement c'est-à-dire en voulant en imposer la transcription littérale et non pas se contenter de la vivre individuellement où la différence entre les courants salafistes et djihadistes qui tous cependant expriment  absolument l'islam.

Aussi dire que l'islamisme djihadiste n'aurait rien à voir avec l'islam, réduit en sus à une espèce de sagesse bouddhiste, à une "paix" abstraite, est une ineptie voire un non-sens dangereux, on en voit les conséquences avec la tuerie perpétrée contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, une pierre de plus dans l'historiographie de l'islam. Ceux qui nient ce lien auront à rendre des comptes au Tribunal de l'Histoire.

Reproduction autorisée avec mention :

Lucien SA Oulahbib - http://www.resiliencetv.fr/
  

Commentaires