ISLAM - Manuel Valls est-il anachronique et hypocrite ?




Michel Garroté  --  Or donc, le Premier ministre français Manuel Valls a récemment déclaré : « Le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens ». Les juifs français se seraient volontiers passés de tels propos qui – d’ailleurs - n’ont pas manqué d’être aussitôt exploités, sur Internet, par les antisémites de service. Et puis, cette phrase vallsienne n’est-elle pas anachronique et hypocrite, puisque les Juifs de France partent massivement en Israël pour fuir la judéophobie franco-musulmane ? Du reste, le vallsisme n’est-il pas tout aussi nul vis-à-vis de la terreur islamique, puisqu’il prétend désormais le combattre avec un site Internet ?

Enfin, j’aimerais ajouter ceci : depuis la tuerie chez Charlie Hebdo, la France ne cesse d’annuler (d’interdire ?) des faits et événements culturels ou humoristiques (expos ; BD ; caricatures) qui pourraient « heurter la sensibilité des musulmans ». Or, c’est cette même France qui a financé - avec l’argent des contribuables - le tirage à plusieurs millions d’exemplaires d’un Charlie Hebdo qui, après la tuerie, a encore une fois publié des caricatures obscènes, jugées blasphématoires par les musulmans de France.

D’un côté, le gouvernement socialiste français a jeté de l’huile sur le feu avec une édition de Charlie Hebdo vendue par millions. De l’autre côté, le gouvernement socialiste français annule (interdit ?) des faits et événements culturels ou humoristiques, jugés « islamophobes ». Charlie Hebdo peut continuer à chier dans la gueule des musulmans. Mais tous les autres seront poursuivis en justice, s’ils tiennent des propos jugés « islamophobes », par la caste débile au pouvoir à Paris.

Manuel Valls est-il christianophobe ?

Je reproduis ici des extraits du communiqué de Bernard Antony, président de l'Agrif (communiqué sur les récents propos de Manuel Valls rapportés ici) : « Avec justesse et justice, l’avocat Arno Klarsfeld vient de rappeler que ‘les juifs de France se souviendront toujours que si les 3/4 d’entre eux ont survécu c’est grâce à la population française et à l’Église’. Manuel Valls, lui, qui s’était déjà signalé par son appétit pour la répression des manifestants pacifiques majoritairement chrétiens contre la dénaturation du mariage, vient de déclarer : ‘Le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens’ (Libération 22/01/2015) ».

« Cela est aussi offensant pour les chrétiens que stupide à l’égard de nos compatriotes juifs qui se passeraient bien de tels propos immédiatement exploités par les adeptes antisémites de la thèse du conspirationnisme juif. En fait, Manuel Valls, après son irresponsable assertion lourde de justification de violences et de guerre civile, sur l’apartheid que subiraient certaines populations, a ainsi laissé plus que filtrer son aversion haineuse pour le christianisme. Ce qu’il voudrait, en fanatique jacobin, c’est l’éradication totale de ce qui demeure de chrétien dans notre société ».

« Cet orgueilleux inculte qui se réfère à un Voltaire qu’il n’a pas lu oublie que ce dernier a été certes très hostile à l’Église catholique mais encore plus aux juifs. M. Valls n’a évidemment pas lu l’ouvrage qui fait désormais autorité du professeur Arthur Hertzberg intitulé : ‘Les origines de l’antisémitisme moderne’. Arthur Hertzberg, professeur à l’université de New York est président du Congrès juif américain et vice-président du Congrès juif mondial. Il est considéré comme l’un des plus grands penseurs modernes du judaïsme. Rompant avec les idées reçues et le bourrage de crâne laïciste, il démontre irréfutablement que l’antisémitisme moderne raciste et exterminationniste est l’enfant des ‘Lumières’, des Voltaire, d’Holbach, Diderot et d’un Marat et non du christianisme ».

« S’il n’y avait pas eu en zone occupée d’héroïques chrétiens de conviction, telle Rolande Birgy, Juste parmi les Nations, la réalité n’eut pas été celle qu’a évoqué avec raison Arno Klarsfeld. Manuel Valls dit et fait n’importe quoi sur trop de sujets. C’est son émigration à lui vers d’autres endroits que Matignon que l’on peut souhaiter », conclut le communiqué de Bernard Antony, président de l'Agrif.

Manuel Valls est-il islamophile ?

Pour lutter contre le terrorisme, le gouvernement Valls ouvre un site Internet. C’est ce qu’on appellera une « riposte disproportionnée » : mener la guerre contre la terreur islamique avec un site Internet, ne serait-ce pas un acte « islamophobe » ? Le site est ici. Il s'agit de "comprendre, agir, décrypter et se mobiliser". Dans le décryptage, se trouve la lutte contre la propagande sur Internet. Le site gouvernemental rappelle que "La loi du 13 novembre 2014 prévoit la possibilité de fermeture administrative de ces sites par l’État". Mais comme le note l'Observatoire de l'islamisation, les livres djihadistes sont toujours en vente dans les librairies.

L'Observatoire de l'islamisation : « L'Etat Islamique peut se féliciter d'avoir son livre de chevet vendu à la FNAC. Malgré le reportage de LCI, malgré la Une du Figaro en Juillet, l'enseigne persiste: le livre "La Voie du Musulman", best-seller écrit par le cheikh algérien al Djazairi (né en 1921) connu pour ses prédications à la mosquée du Prophète à Médine, est toujours en vente à la Fnac rue de Rennes à Paris. Voici ce qu’on à l'intérieur, avec cette édition, aussi vendue à la Fnac : "Il faut que tous les musulmans, formant un seul ou plusieurs états séparés, s'équipent de toutes sortes d'armes. Ils doivent aussi se perfectionner et s'améliorer dans l'art militaire défensif et offensif, pour défendre ou attaquer au moment opportun pour que le verbe de Dieu triomphe" page 267.

"Avant d'entreprendre la guerre contre les infidèles, il faut les convier à l'islam, s'ils refusent on les invite à payer un tribut, s'ils refusent finalement, on recourt aux armes" page 269. "Celui qui renie les décrets divins concernant la prière, le jeûne, le pèlerinage, l'obéissance aux parents ou le Jihad est un renégat (…) Peines infligées aux renégats: Durant trois jours, on incite le renégat à renoncer à sa croyance et à demander grâce à Dieu, s'il n'accepte pas, il est passible de la peine capitale " page 395.

"Kharaj ou impôt foncier: C'est un tribut que les musulmans imposent sur les terres conquises par la force" page 273. "Le Prophète est formel: "On ne doit ni édifier d'églises en terre d'islam ni les restaurer" page 271. "Dieu veut que les musulmans exterminent les polythéistes sans leur donner l'avantage d'être considérés comme prisonniers" page 274 », conclut l'Observatoire de l'islamisation, citant le best-seller écrit par le cheikh algérien al Djazairi.

Reproduction autorisée avec mention :

  
  

Commentaires

  1. Le pédagogue :

    Dans sa participation aux agressions contre l’Islaam, Manuel Valls, le premier ministre du révolutionnaire François Hollande, use aussi de mots pour alimenter et entretenir le faux et l’ignorance.
    Pour s’attaquer, encore une fois, aux croyants et aux croyantes lors d’une réunion de Hollandais, lundi 29 août 2016 à Colomiers en Haute-Garonne, il s’est référé au sein nu de Marianne, le buste qui incarne les valeurs de la République, et à l’absence de voile, afin d’illustrer la liberté de la femme, et dénoncer donc la pudeur des croyantes qui font de leur mieux, avec les croyants, pour Adorer Allaah, comme Allaah le demande.
    Le premier ministre de gauche voulait signifier que quiconque n’approuve pas sa conne-ception de la liberté de la femme, n’est pas en odeur de sein tété (de sainteté).
    En dépit de sa diction de gauche, ses soutiens ne voient pas clairement à quel sein se vouer.
    Se référait-il au buste incarné par les seins d’une vedette de la cul-ture du mannequinat, ou aux nichons d’une autre ?
    Parlait-il d’appâts officiels, d’attributs légaux, ou d’autres ?
    Vantait-il les tétons réglementaires, les miches autorisées, les seins-bols socialistes ?

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire