L'extrême gauche a désigné Israël comme ennemi






 
 
Michel Houellebecq le confirme : « L'extrême gauche a désigné Israël comme ennemi ». L'écrivain pointe la responsabilité d'Olivier Besancenot ou d'Edwy Plenel qui encouragerait les musulmans de France à focaliser sur la Palestine. Dans « Soumission », la femme aimée par le narrateur, Myriam, part pour Israël, car la France est devenue impossible pour les juifs (le rayon casher a d'ailleurs disparu chez le Géant Casino).


Michel Houellebecq : « Myriam est juive, c'est d'abord pour des raisons dramatiques : j'avais besoin de la faire partir, et dans le roman, c'était une bonne raison pour Myriam de quitter la France, d'être juive. À propos de ces départs pour Israël, je n'ai eu qu'à observer : avant les attentats du mois de janvier, les affaires Merah et Halimi ont eu un certain retentissement » (voir lien vers source en bas de page).


Sur le même thème, lire l’analyse d’Oury Bloch parue sur le Huffingtonpost.fr :




Lire également mon analyse en deux parties :






Reproduction autorisée avec mention :




Source :
 
http://www.lepoint.fr/societe/michel-houellebecq-l-extreme-gauche-a-designe-israel-comme-ennemi-12-02-2015-1904355_23.php#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Matinale%5D-20150212
   
   

Commentaires

  1. Pas que l'extrême gauche là!

    RépondreSupprimer
  2. Je lis le livre de Michel Houellebecq en ce moment et j'ai la nausée.

    Ca ressemble tellement à la France et aux Français d'aujourd'hui que j'ai du mal à projeter cette situation le futur.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire