Bombe nucléaire iranienne - Les Arabes sont contre - Les Occidentaux sont pour



 

 
Michel Garroté  --  Les principaux faiseurs d’opinion arabes ont suivi avec attention la controverse entourant le discours du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au Congrès américain sur le nucléaire offensif iranien. Et ils ont exprimé leur ferme soutien pour sa position sur la menace nucléaire iranienne. Contrairement aux Occidentaux qui eux négocient un « accord » avec les ayatollahs intégristes et génocidaires iraniens, comme si ceux-ci étaient des interlocuteurs fiables et respectables.

Dans son éditorial du lundi dans le quotidien saoudien « Al-Jazirah », le chroniqueur Ahmad Al-Faraj a justifié la position de Netanyahu dans sa campagne contre l’accord nucléaire proposé à l’Iran. Al-Faraj a écrit que l’effort de Netanyahu pour empêcher la signature de l’accord est dans l’intérêt des pays du Golfe, et que le Premier ministre israélien « a raison de tout faire pour s’exprimer devant le Congrès sur cet accord nucléaire ».

« Je suis très heureux de la position ferme de Netanyahou et [de sa décision] pour prendre la parole contre l’accord nucléaire au Congrès américain, malgré la colère et la fureur de l’administration Obama », a écrit Al-Faraj. « Je crois que le comportement de Netanyahu servira nos intérêts, à nous les peuples du Golfe, beaucoup plus que le comportement stupide de l’un des pires présidents américains ».

Le rédacteur en chef de « Al Arabiya », Faisal J. Abbas, a publié une colonne dans laquelle il a demandé à Obama de prêter attention au discours de Netanyahu sur l’ampleur de la menace iranienne. Dans son article intitulé « Président Obama, écoutez Netanyahu sur l’Iran », Abbas écrit : « il faut admettre que Bibi voit juste du moins lorsqu’il s’agit de traiter avec l’Iran ».

Faisal J. Abbas souligne que Netanyahu « a frappé droit dans le mille » quand il a dit lors d’une manifestation récente à Tel Aviv que «les pays du Moyen-Orient s’effondrent» et que les « organisations terroristes, principalement soutenues par l’Iran, remplissent le vide ». Par ses remarques, Netanyahu « est parvenu à résumer fidèlement un danger clair et présent, et pas seulement pour Israël, mais pour d’autres alliés américains dans la région », écrit Faisal J. Abbas.

« Ce qui est absurde, cependant », ajoute Faisal J. Abbas, « c’est que bien que ce soit peut-être la seule chose qui rassemble les Arabes et les Israéliens, le seul intervenant qui ne semble pas se rendre compte du danger de la situation est le président Obama, qui est maintenant tristement célèbre pour être le supporter du chef suprême du pire des régimes terroristes au monde : l’Ayatollah Ali Khamenei ».

Faisal J. Abbas critique Obama et « sa gestion controversée des conflits mondiaux qui soulèvent de graves questions ». La «vraie menace iranienne», écrit Faisal J. Abbas, ce ne sont pas seulement les ambitions nucléaires du pays, « mais son approche expansionniste et le financement par l’État des activités terroristes qui sont toujours en cours ».

Reproduction autorisée avec mention :


Sur les islamo-gauchistes face à la menace nucléaire iranienne, lire :

 
JE PUBLIE AUSSI DES ARTICLES SUR : http://www.lesobservateurs.ch/ et RESILIENCETV
   
  

Commentaires

  1. Si les arabes donnent raison à Benyamin Netanyahu...alors il faut croire qu`Israel et son leader disent la vérité !
    Comment l`Occident peut-être aussi aveugle !
    Bon sang ! Que D. vienne en aide à Israel.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire