Braquage à Charlie Hebdo - 30 millions d’euros dévalisés



 

 
Un collectif de onze salariés de Charlie Hebdo réclament à la direction du journal un statut d'actionnaires salariés à parts égales. Motif : les 30 millions d'euros versés au journal après l'attentat. Le collectif a engagé deux avocats : Me Antoine Comte et Me Stéphane Servant.

Charlie Hebdo est actuellement détenu à 40% par les parents de Charb, ayants droit de leur fils tué dans l'attaque du 7 janvier ; à 40% par le dessinateur Riss, nouveau directeur de la publication blessé à l'épaule ; à 20% par Eric Portheault, directeur général.

L'avocat du journal explique que les dirigeants sont navrés de cette initiative : « Tout cet argent fait plus de mal que de bien. Cela fait penser à ces enterrements où on se bat déjà en revenant du cimetière pour les bijoux de la grand-mère ».
  
  
  

Commentaires