COMMUNIQUE - L’Alliance Judéo-Chrétienne pour Israël salue la victoire de Netanyahou







Communiqué

L’Alliance Judéo-Chrétienne pour Israël (http://alljci.blogspot.com/) salue la victoire de Binyamin Netanyahou qu’elle considère comme le seul candidat en mesure de faire face aux innombrables dangers qui menacent actuellement Israël. L’Alliance Judéo-Chrétienne pour Israël se déclare choquée par les énormes pressions exercées - hors d’Israël - pour calomnier et torpiller Binyamin Netanyahou. L’Alliance Judéo-Chrétienne pour Israël déplore que des entités, situées hors d’Israël, aient financé, en Israël, des groupes et des personnes de gauche. L’Alliance Judéo-Chrétienne pour Israël est particulièrement choquée par la propagande massive des médias américains et européens, qui tout au long de la campagne électorale israélienne, n’ont cessé de dénigrer Binyamin Netanyahou et de publier des sondages bidon donnant la gauche israélienne soi-disant gagnante.


Selon la Commission électorale centrale d’Israël, le taux de participation au scrutin est de 68,37%. Sur les 5'881’696 électeurs potentiels, 4'017’235 se sont donc rendus aux urnes. Le résultat après le dépouillement de 99,5% des voix est, en nombre de sièges au Parlement (Knesset) : Likoud : 29 sièges. Union sioniste (gauche) : 24 sièges. Liste arabe unie : 14 sièges. Yesh Atid : 11 sièges. Koulanou : 10 sièges. Foyer juif : 8 sièges. Shas : 7 sièges. Judaïsme de la Torah : 7 sièges. Yisrael Beiteinou : 6 sièges. Meretz : 4 sièges.


En suffrage réel, le Likoud obtient 924’766 voix, soit 23%. Le Camp Sioniste de gauche a obtenu 744'673 voix, soit un peu moins de 19%. Vient ensuite la Liste arabe unie avec 11% des voix, puis Yesh Atid avec près de 9%. Koulanou obtient 7,5% des suffrages, tandis qu’Habayit Hayehoudi remporte 6,5% des voix. Shas atteint presque les 6%. Israël Beiteinou obtient 5%, à égalité avec Yaadout Hatorah. Meretz se situe à 4% et Yahad passe en-dessous du seuil d’éligibilité avec 2,89% des suffrages.


Binyamin Netanyahou a prononcé un peu après 1h00 du matin, dans la nuit de mardi à mercredi, le discours de la victoire, au Parc des expositions de Tel Aviv, sous les ovations de ses partisans qui l’ont accueilli sous les cris de « Nous ne voulons pas de gouvernement d’union nationale » (en clair, pas d’alliance avec le Camp Sioniste de gauche). Binyamin Netanyahou, du parti de droite Likoud, qui a obtenu 29 sièges dans la prochaine Knesset, devrait donc être appelé à diriger l’Etat d’Israël en tant que Premier ministre. Netanyahou a déclaré : « Merci beaucoup à tous. Mes amis, citoyens d’Israël. Chers amis, contre toute attente, nous avons obtenu une grande victoire pour le Likoud, pour le camp patriotique dirigé par le Likoud et pour notre peuple. Je suis fier du peuple d’Israël qui au moment de vérité a su faire la différence entre le principal et le superflu, choisissant les choses qui nous importent tous : la sécurité, l’économie, le social ».


Binyamin Netanyahou : « Les choses importantes pour tous, aussi bien les Juifs que les non Juifs. Vous êtes tous importants pour moi. Nous devons maintenant former un gouvernent fort et stable, qui protègera la sécurité d’Israël. De grands défis nous attendent. Je ne peux pas tous les détailler, mais je peux assurément vous dire que nous sommes confrontés à des défis politiques et sécuritaires, mais aussi sociaux et économiques. Nous avons promis de résoudre le problème des prix du logement et de lutter contre les coûts élevés de la vie, et nous le ferons. J’ai téléphoné aux différents partis du camp patriotique et je les ai appelés à me joindre pour former le gouvernement de l’État d’Israël sans plus attendre, car la réalité ne fait pas de pause. Les citoyens d’Israël attendent que nous formions rapidement un leadership qui agisse pour leur bien et c’est ce que nous ferons. Merci à tous », a conclu Binyamin Netanyahou.


L’Alliance judéo-chrétienne pour Israël (AJCI), fondée en avril 2010, est une Alliance laïque non confessionnelle. L’AJCI rassemble celles et ceux qui, d’une part, se reconnaissent dans la société libre et laïque de culture judéo-chrétienne ; et qui d’autre part, sont des amis du peuple juif en diaspora et du peuple juif en Israël. L’objectif de l’AJCI à court, moyen et long terme est de rassembler des Juifs et des Chrétiens, ainsi que des athées et des agnostiques, qui se reconnaissent, d’une part, dans le concept de société libre et laïque de culture judéo-chrétienne ; et d’autre part, dans l’amitié indéfectible et le soutien concret au peuple israélien, et donc, aussi, à Israël, en sa qualité d’Etat hébreu, dans des frontières réellement défendables. Au stade actuel, l'AJCI juge irréaliste et déraisonnable qu'Israël se retire de la Judée Samarie.

Source :
 



   
  

Commentaires