La banque où se trouverait l’or et l’argent de Le Pen




Michel Garroté  --  CBH Compagnie Bancaire Helvétique SA, fondée en 1975 à Genève, a son siège actuel au Boulevard Emile-Jaques-Dalcroze 7 (téléphone depuis la France : 00 41 22 839 01 00 ; Email : cbhgeneva@cbhbank.com). CBH est une banque qui se dit « privée, familiale et indépendante » avec Thierry Weber comme Président du Conseil d’Administration.

Elle se concentre sur une activité unique, la gestion de patrimoine, destinée à une clientèle privée et institutionnelle. Sa filiale à Nassau (Bahamas), selon Mediapart, Jean-Marie Le Pen aurait transféré une partie de son or et de son argent, est dirigée par Dorothy M. Hilton. Le total du bilan de CBH est estimé à CHF 1.7 milliard.

Reproduction autorisée avec mention :

   
   

Commentaires

  1. Grégoire de Touraine (la Région!)29 avril 2015 à 13:51

    Fin de règne!
    Tout ce petit monde d'élus péhesse, de copains et de coquins cooptés à tous les postes de l'état, pour "bétonner" l'après Hollandisme, tous ces parvenus savent que ça ne va plus durer très longtemps. Alors ils profitent de cette situation de fin de règne pour “s'en mettre plein les fouilles”, dirait Audiard.
    Entre une patrone -(qui l'avait nommée?) de l'INA qui "profite des taxis alors qu'elle
    avait une voiture AVEC chauffeur, et son prédécesseur devenu chef de PS-Télé qui exige berline de luxe, bureau en palissandre et autres folies des grandeurs; entre un fils Fabius sans revenus déclarés qui se paie un appart parisien à plusieurs dizaines de millions et un président qui loge ses favorites dans son Palais, aux frais du contribuable, comme un vulgaire Louis XV ou Louis XVI; entre un Cahuzac, intègre ministre du budget qui planquait son fric en Suisse et un K.Harif, ministre des anciens combattants, contraint à "démissionner" pour trafic de marchés publics avec une entrepris familiale... etc...etc... Hollande, Vals, Touraine, Taubira et consorts devraient demander à la médiacratie de caniveau et à la justice du mur d'oublier un peu le père le Pen, Bygmalion et autres dérivatifs populistes afin de se consacrer aux vrais problèmes des Français.

    Au lieu de hurler avec les hyènes média-crasses dans ce qui n'est qu'un hallali posthume, puisque Marine Le Pen elle-même a écarté le vieux parano de la vie politique, ne faudrait-il pas mieux s'intéresser à ce chant du cygne du monstre profiteur de gauche qui pourrit la vie des Français ?

    RépondreSupprimer
  2. Comme quoi tous les bords politiques sont touchés !

    Marc

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire