Une « Liste des Juifs qui dominent la France » sur Radio Islam

 




 

Michel Garroté  --  L’Observatoire du Moyen-Orient MEMRI (www.memri.fr/) signale que le site Internet Radio Islam, une officine nazislamiste fondée en 1996 par le psychopathe Ahmed Rami (photo ci-dessus), officier marocain réfugié en Suède pour échapper aux poursuites après avoir participé à une tentative de coup d’Etat contre le roi, est dédié à la dénonciation du “sionisme” et se caractérise par son contenu ouvertement antisémite. Ahmed Rami est également lié à divers sites Internet néo-nazis, d’extrême-droite ou antisémites.

Dernièrement, Radio Islam a mis en ligne sur son site une « Liste des Juifs qui dominent la France » sous le titre « Ils sont partout ! Les Juifs qui dominent la France ». Dernier texte paru dans la catégorie « France », non daté, il est affublé d’un signal « new ». L’auteur qualifie l’article de « texte patriotique français dénonçant la mainmise juive en France. Il vise à encourager et à donner quelques informations et armes intellectuelles aux jeunes Français ».


« Mettez http://leblogdemichelgarrote.blogspot.ch/ dans vos favoris ! »


L’auteur explique comment reconnaître un nom juif, selon lui : « En France, outre les patronymes d’origine biblique, la plupart des noms de “Français” à consonance polonaise ou germanique peuvent appartenir à des Juifs, sauf dans le cas des Alsaciens et Mosellans. » Il attire toutefois l’attention sur les autres consonances : « Il faut aussi faire attention aux noms à consonance russe ou anglo-saxonne. Il ne faut pas oublier enfin que de nombreuses familles juives ont réussi à adopter des patronymes typiquement français, surtout depuis 1945 ». L’auteur ajoute que « leur mainmise sur les médias leur fournit les moyens d’une propagande massive et omniprésente. C’est aussi à cela que sert le monstrueux mensonge de la “Shoah” »…

Nota bene de Michel Garroté : Ahmed Rami voit des Juifs en France et partout ailleurs, y compris là où il n’y en a pas. Il présente comme "juifs" des gens qui ne sont pas juifs. Mais il en « oublie » quelques-uns, sans doute parce que leurs écrits le dérangent : Bat Ye’or, Michel Gurfinkiel et Gilles William Goldnadel, par exemple. Ahmed Rami se garde bien de préciser qu’en France, on tolère les alter-juifs et les juifs républicanisés, mais que l’on n’aime pas les Juifs qui s’affirment comme tels, surtout lorsqu’en plus ils prennent la défense d’Israël. Ahmed Rami ne publie pas la liste des organisations musulmanes et islamiques qui font du lobbying en Europe à coups de dizaines de millions de pétrodollars.

Michel Garroté


Sources :
 


   
   

Commentaires