Le récit de Seymour Hersh sur la fin de Ben Laden : un plagiat ?



 
 

 
Michel Garroté  --  Le récit du journaliste américain Seymour Hersh sur l'élimination du chef d'Al-Qaïda serait en fait un plagiat de publications vieilles de quatre ans. Son article, « L'assassinat de Ben Laden », a été publié dans la London Review of Books. Se référant à des sources anonymes, le journaliste rapportait notamment que Ben Laden aurait été assigné à résidence par les autorités pakistanaises, qui auraient collaboré à l'opération visant à l'éliminer. Il affirmait également que la CIA aurait reçu les informations sur la localisation de Ben Laden moyennant une forte compensation financière. Le porte-parole du Pentagone Steve Warren juge que l'article de Hersh est en grande partie fabriqué.

Par ailleurs, l'experte en sécurité nationale et Raelynn Hillhouse a également critiqué le journaliste : « L'histoire de Seymour Hersh a un problème fondamental : soit il s'agit d'un plagiat ; soit d'une répétition. S'il s'agit d'un récit, comme le supposent certains, alors c'est un plagiat. Si c'est un rapport documentaire, alors c'est une répétition. Cette histoire est apparue pour la première fois, il y a quatre ans, en août 2011 », écrit Raelynn Hillhouse sur son site, The Spy Who Billed Me. L'experte note que l'article mentionne les mêmes militaires - le général Ashfaq Parvez Kayani et le chef du renseignement Ahmed Shuja Pasha - que Hersh considère comme complices dans l'opération spéciale. « Toute l'histoire de Hersh se compose de faits que j'ai exposés en 2011 déjà », conclut-elle.

Reproduction autorisée avec mention :


Source :

   
   

Commentaires